Questions ?  phone logo  : +336.087.843.37   |    contact3@jeanlucferrand.com   |   Buyer's Guarantee

bandeau anglais2

Contact us and request a quote!

phone logo  : +336.087.843.37
maillogo : contact@jeanlucferrand.com 

 


 Shipping prices vary regarding destination. Contact us.

 14 days free returns. Check out our: Terms and Conditions   |  drapeau FR

logophonemini Question ? Call us  +336.087.843.37.

 

Victor Roman, La Porte, sculpture en bronze, 1983

6800,00

Victor Roman, signé, numéroté et documenté.

Sculpture en bronze sur un socle en travertin rectangulaire représentant une arche flanquée de deux panneaux en forme de demi-cercle amovibles. L’arc abrite deux autres battants également amovibles, chacun en forme de demi-cercle et décoré de quatre points en relief, à l’horizontale pour l’un des battants et à la verticale pour l’autre.

Signé sur le socle en bas à droit « Victor Roman » et numérotée 2/6.

Travail réalisé en 1983.

Sculpture reproduite dans : Victor Roman, ouvrage monographique, Éditions Adam Biro, Paris, 1996, p.14 et 58

Dimensions : H 43 x L 75 x P 40 cm.

 

Victor Roman (1937-1995) est un sculpteur né en 1937 en Roumanie, dans une famille de paysans. Dès l’âge de six ans, il modèle de la terre glaise et vend ses sculptures à la foire du village. En 1954 il entre à l’Institut d’Arts Plastiques de Bucarest. Il est diplômé des Beaux-Arts en 1960.
En 1961, le musée national d’Art de Bucarest lui achète un buste en plâtre. Il se lance en 1963 dans l’abstraction, part étudier à Londres en 1967 au Royal Collège puis rejoint la France où il obtiendra l’asile politique et un atelier au Hameau des Artistes de Nogent-sur-Marne.
Il obtient la nationalité française et réalise de nombreuses sculptures pour des institutions publiques françaises, principalement pour la région parisienne : La Victoire (en bronze) pour l’Hôtel de Ville de Bobigny, une sculpture pour le groupe scolaire n°4 de Mantes-la-Jolie, mais aussi d’autres sculptures pour Créteil, Saint-Quentin en Yvelines ou Marne-la-Vallée.
Il participe à de nombreuses expositions collectives : Salon des Réalités Nouvelles (de 1972 à 1979) ; Biennale (1961) ; FIAC (1979, 1981) ; Foire d’art contemporain de Bâle (1970,1971), etc. Il montre également ses œuvres dans de nombreuses expositions personnelles en Roumanie (1962, 1965), Londres (1968), Rome (1966) ou encore Paris (1973, 1975, 1978, 1984).
En 1994 il est nommé Chevalier des arts et des lettres par Jacques Toubon et meurt brutalement l’année d’après à l’Hôpital Cochin.

A propos de ses œuvres, Victor Roman dit qu’elles sont le symbole d’un certain calme, d’une certaine façon d’exister par rapport à la nature et à Dieu. Elles sont le témoignage de la recherche d’un équilibre avec le monde environnant et la société.
Pour exprimer cet équilibre et cette recherche, il faut nécessairement avoir un certain langage ; pour Victor Roman, son alphabet est constitué de cercles, de carrés, de rectangles et de triangles. Sa matière de prédilection est celle de son plus jeune âge, la terre glaise, qui lui permet une grande liberté formelle et qui fait écho à quelque chose de vivant. Néanmoins, pour des raisons de résistance dans l’espace, le temps et au poids des volumes qu’il crée, ses pièces sont destinées à être coulées en bronze. Selon lui, l’emplacement final d’une sculpture est aussi capitale que la sculpture elle même : la sculpture doit capter la lumière ; et elle ne peut le faire que si elle est déjà « éclairée de l’intérieur ». Pour Victor Roman, « la meilleure place pour une sculpture est au soleil, en dialogue avec le ciel et la terre ».

Sources :

  • Victor Roman, ouvrage monographique, Éditions Adam Biro, Paris, 1996
  • E. BENEZIT, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999, t.11, p.859 et 860

Contact devis transport / delivery costs :

Contact

 

Telephone / By Phone : +33(0)6 45 11 12 88

UGS : LS4078 Catégories : ,
 

Informations complémentaires

Dimensions PxLxH 40 x 75 x 43 cm
Créateur

Epoque

,

Matière

,

Style

,