L’œil du collectionneur par Jean-luc Ferrand

Louis DUROT

vendredi 7 mars 2014, par Barbara Cogollos

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Table de salle à manger en résine polyuréthane bleu. Sculpture comprenant un grand plateau central circulaire agrémenté, de part et d’autre, de deux autres plateaux circulaires plus petits. Cette table est soutenue par un fût colonne reposant sur une base formant une flaque.

JPEG - 1.9 Mo
Table de salle à manger Louis Durot
(Longueur) : 274 cm (Hauteur) : 72cm (Profondeur) : 133 cm

(longueur) 274 cm x (hauteur) 72 cm x (profondeur) 133 cm

Dans les années 1960, la révolution culturelle est en marche et l’art que l’on qualifie de contemporain est en plein essor. Différents courants artistiques naissent et se développent : le Pop Art avec Andy WARHOL, mouvement figuratif s’inspirant de la société de consommation ou encore le nouveau réalisme avec Yves KLEIN et l’utilisation d’objets de la vie du quotidien. L’Art Contemporain inspire la création d’œuvres innovantes et inattendues.

Louis DUROT, né en 1939 à Paris, est un ingénieur chimiste. Mais il va se frayer un chemin dans le monde de l’Art en se tournant vers la sculpture contemporaine. Il saisit toutes les possibilités du plastique l’appliquant à l’Art Contemporain.

En 1964, DUROT rencontre le sculpteur César BALDACCINI, dit César. Louis DUROT devient alors son assistant pendant un an pour améliorer les connaissances du sculpteur, intéressé par l’utilisation du plastique à des fins artistiques.

Entre 1971 et 1974 il crée une soixantaine de sculptures autour d’un monde extraterrestre peuplé de champignons et autres plantes mystérieuses telles que « Plante Carnivore », un fauteuil en résine polyuréthane.

L’artiste fait de cette matière sa marque de fabrique : le polyuréthane est une matière plastique de haute technologie mêlant différentes molécules telles que l’azote, l’oxygène et le carbone entre autre.

Grâce à cette résine, il crée, ce qu’il appelle lui-même « des objets d’art et jouets pour adultes », tel que la chaise « Saint-Siège » ou encore le luminaire « Hommage au velvet ».

Louis DUROT découvre un matériau polymorphe, qui permet une infinie variété de formes, d’aspects, de propriétés et une texture pouvant changer à chaque réalisation. La table de salle à manger qui nous est présentée a été créée en 1972. Elle possède une capacité de résistance au vieillissement grâce aux propriétés du polyuréthane, elle est donc parfaitement inaltérable. Ses dimensions amples font de ce meuble un élément à la fois utile et très décoratif.

En 1979 il expose pour la première fois ses sculptures en polyuréthane à Paris au Salon Batimat, salon international des innovations pour le bâtiment et l’architecture. Il expose ensuite, en 1987, dans un galerie parisienne, En attendant les Barbares. Plus tard, en 1993, il présentera son travail à New York, dans la galerie Troy et Lost City. En 1994, Louis DUROT exposera à Chicago. A partir de 1998, il expose en permanence en Chine, aux foires d’art contemporain de Pékin et de Shanghai. Récemment, en 2005, il a exposé à la Galerie Hugues Magen à New York.

Cet artiste, apprécié aux États-Unis et considéré comme une « star » en Chine, est l’emblème d’un art contemporain français triomphant. Il est un symbole d’innovation et d’avant-garde.

A découvrir aussi