L’œil du collectionneur par Jean-luc Ferrand

SCHMIDT Antoine-Marie

mercredi 7 avril 2010, par Barbara Cogollos

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Maître le 4 février 1784. Fils d’un sculpteur allemand, il est né à Herrnheim, dans la Hesse. Établi rue Chabanais, il reçoit des commandes de l’administration des Menus-Plaisirs pour diverses tables de jeu en acajou. En 1788, il livre au Château de Versailles une grande table en acajou massif pour le cabinet de physique des Enfants de France.

Il continua à travailler jusqu’à la fin du siècle, peut-être même jusqu’au début de l’Empire. Cet ébéniste a laissé, dans le style Louis XVI classique de la fin du siècle, quelques bons meubles aux lignes rigoureuses et bien proportionnées, presque tous en acajou et ornés de baguettes de bronze.

Pour plus d’information consultez : Le mobilier français du XIXe siècle- dictionnaire des ébénistes et des menuisiers. Denise Ledoux-Lebard. Ed. de l’amateur.

A découvrir aussi