L’œil du collectionneur par Jean-luc Ferrand

SAINT ROCH

vendredi 4 mars 2016, par Barbara Cogollos

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

JPEG - 29.1 ko
SAINT ROCH, BOIS SCULPTE POLYCHROME, XVIIeme SIECLE

Le culte de SAINT ROCH se propage rapidement à partir du XVeme siècle, notamment grâce aux nombreuses représentations dont il fait l’objet. En effet, c’est un saint très représenté par les peintres ou les sculpteurs, citons notamment, le Tintoret, Carrache ou Carlo Crivelli. Il est souvent représenté accompagné d’un chien, ami fidèle qui lui apporta de la nourriture alors qu’il s’était réfugié dans la forêt pour attendre la mort.

Né à Montpellier au XIVeme siècle, il perd ses parents très jeune. Agé de 20 ans il et décide de partir en pèlerinage à Rome après avoir divisé en deux son héritage, une partie pour les pauvres l’autre confiée à son oncle.

Une fois à Rome il se dévoue corps et âme aux soins des malades atteints de la peste, maladie qui frappe l’Europe depuis des années. Il finit par contracter lui même la terrible affliction et décide de rentrer à Montpellier. Sur le chemin du retour, alors qu’il attend la mort au milieu d’une forêt il est guéri par un ange.

De retour à Montpellier, il découvre une ville en proie à la guerre civile, il est arrêté et déféré devant le gouverneur qui n’est autre que son oncle. Celui ci fait mine de ne pas le reconnaître et l’envoie en prison où il mourra quelques années plus tard.

SAINT ROCH illustre l’attachement ancien à la figure biblique du serviteur souffrant.

Comme c’est le cas sur notre sculpture, Saint Roch est traditionnellement représenté exhibant un bubon pestilentiel situé sur son aine.

A découvrir aussi