L’œil du collectionneur par Jean-luc Ferrand

S - T

vendredi 19 février 2016, par Barbara Cogollos

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

S

sable, (fonte au) Technique de fonte des métaux, principalement du bronze, moins précise et moins coûteuse que la fonte à la cire perdue, mais permettant des tirages en petites séries. On utilise du sable fin, tassé dans un châssis en deux parties, dans lequel le modèle est enfoncé, pour imprimé le moule en creux. Lorsque le métal est refroidi, les deux moitiés du châssis sont séparées et l’objet est extrait avant qu’on ne réutilise le moule en une ou plusieurs fois.

samovar, n.m. (mot russe signifiant "qui bout lui-même") Cet objet qui accompagne, à partir du début du XIXème siècle, les services à thé est une sorte de bouilloire montée sur un support qui permet de diluer à volonté le thé de la théière.

sandwich, Se dit d’un verre décoré à la feuille d’or.

savonné, soaped Se dit d’une pièce d’orfèvrerie dont les ornements en relief sont usés par le frottement des mains et le polissage au chiffon, ce qui fait perdre la netteté aux motifs par un amollissement des contours.

scribane, secretary bookcase n.f. Secrétaire à abattant inclinén surmonté d’une bibliothèque vitrée. Apparu à la fin du XVIIème siècle dans la région de Liège, ce meuble peut être considéré comme l’ancêtre du bureau "à dessus brisé", ou " à dos-d’âne". Il comporte à la base trois ou quatre tiroirs superposés.

sellette, stool ou sculptor’s stool n.f. A l’origine, et jusqu’au XVIIème siècle, petit siège en bois, sorte de tabouret utilisé pour s’asseoir au coin du feu ou pour subir des interrogatoires de justice. Ce mot prend ensuite le sens d’escabeau élevé sur lequel les sculpteurs plaçaient une œuvre en cours d’exécution.

JPEG - 17.6 ko
© JLF Antiquités – Paire de sellettes gainées de parchemin de Aldo Tura, travail italien, 1980

semainier, chest of 7 drawers n.m. Meuble de rangement apparu sous Louis XVI et comportant sept tiroirs superposés, un pour chaque jour de la semaine, dans un bâti tout en hauteur surmonté d’un marbre. Il est souvent orné de fines marqueteries et d’entrées de serrures en bronze doré et ciselé.

sofa ou sopha, n.m. Canapé à dossier bas qui se prolonge par des accotoirs à joues pleines, en vogue à la fin du XVIIIème siècle.

T

tabatière, snuff box n.f. Petite boîte de poche servant à transporter le tabac à priser ou à fumer. Certaines tabatière possèdent deux ou trois compartiments, permettant de varier les espèces de tabacs.

taille-douce, n.f. ce terme regroupe toutes les techniques de gravure en creux : eaux-forte, pointe sèche, manière noire, mais il désigne plus précisément la gravure au burin.

tarabiscot, n.m. Outil de menuisier servant à tailler de fines rainures le long de la moulure principale. Il se tient à deux mains, en prenant appui sur le relief déjà tracé, et comporte une lame amovible, ce qui permet de varier les profils en creux.

tenaille, pincers n.f. Outil à deux bras assemblés en croix, dont une extrémité, longue sert de levier et l’autre, recourbée en demi-cercle, de mâchoire. Elles sont utilisées dans la plupart des professions du fer et du bois.

tenon, n.m. Languette de bois taillée sur une pièce d’assemblage pour prendre place dans l’évidement appelé "mortaise". Les assemblages à tenon et mortaise, connus des Egyptiens, sont apparus en Europe au début du XIIIème siècle.

tenture, hanging n.f. Groupe de tapisserie traitant du même thème ou constituant un ensemble. Une tenture est dite unique lorsqu’elle n’a jamais été reproduite. La "suite" est une tenture reproduite en plusieurs exemplaires. En arts décoratifs, la tenture est aussi un tissu uni ou imprimé recouvrant les murs ou un cuir gaufré, doré ou peint.

terme, n.m. Ornement en forme de buste supporté par un socle en gaine. Inspiré par l’architecture des jardins, les termes décorent les montants des buffets Renaissance.

toilette, n.f. Cette abréviation de "table de toilette" désignait au XVIIème siècle le meuble recouvert d’une pièce de toile, ou toilette, où l’on déposait tous les ustensiles nécessaires à la parure des hommes te des femmes.

trumeau, pier n.m. Panneau décoratif peint ou marouflé entre deux fenêtres, au-dessus d’une porte ou d’une cheminée.

truqué, Se dit d’un verre aux parois épaisses, qui permet aux maîtres de maison de limiter la consommation d’alcool lors des toasts portés au cours des banquets. Les verriers limitent la contenance du verre tout en sauvant les apparence, puisque le verres garde les mêmes proportions que celle des voisins.

trusquin, n.m. Outil de menuisier servant à tracer une ligne parallèle à l’arête d’une pièce de bois. Il est fait dans un bois dur, non ligneux, généralement de poirier. Les traces laissées sur le bois par le trusquin révèlent une fabrication artisanale, alors que les meubles réalisés par des moyens mécaniques, donc relativement récents, ne portent jamais la marque de cet outil.

tulipier, n.m. Vase à fleurs en céramique percé d’ouvertures permettant aux tulipes de s’épanouir.

A découvrir aussi