L’œil du collectionneur par Jean-luc Ferrand

Faïence de MONTIGNY

mercredi 12 mars 2014, par Barbara Cogollos

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

PNG - 166 ko
PAIRE DE LAMPES EN FAIENCE IMPRESSIONISTE, MONTIGNY

Paire de lampes à pétrole en faïence de Montigny de la fin du XIXème siècle. Ces lampes, munies d’anses, sont bleues turquoises agrémentées d’une composition florale impressionniste. Le socle ainsi que le réservoir sont en bronze doré et finement ciselé.

En 1872, Louis-Eugène SCHOPIN créé une fabrique de céramique à Montigny-sur-Loing. Les formes des faïences de Montigny sont fluides, gracieuses et inédites. De plus, il collabore avec différents peintres pour créer une nouvelle gamme de modèles inspirée de l’impressionnisme. SCHOPIN donne, à ces céramiques, une touche épaisse et une palette lumineuse aux tons harmonieux, issue des impressionnistes. Les faïences de Montigny gardent une interprétation très naturaliste et réaliste dans leurs décors.

Ces décors impressionnistes sont des thèmes floraux alliant des fleurs ; des pivoines sur le modèle présenté ; à un feuillage verdoyant et luxuriant. Ces lampes à pétrole possèdent un décor qui épouse une forme galbée et généreuse alliée à une monture en bronze doré.

Ces créations de faïences possèdent des décorations dite de « fausse barbotine en relief ». Cette technique consiste à peindre à plat ces décors floraux sur une surface crue et unie à la manière d’une peinture toile. Cette invention est mise au point par la Manufacture de Sèvres au XIXème siècle. Afin de protéger la représentation, un verni stannifère, à base d’étain, est enduit. Il donne une brillance particulière au modèle.


Cette pratique mariant l’art de la faïence et la peinture à la barbotine est appelé la céramique impressionniste. Ces associations originales et décoratives ( anses en faïence, monture en bronze doré et céramique impressionniste) permettent à Louis-Eugène SCHOPIN de recevoir une médaille d’argent lors de l’Exposition Universelle de 1878, une médaille d’or à l’Exposition Universelle d’Amsterdam et une dernière médaille d’or lors de l’Exposition Internationale du Travail en 1885.

Ces lampes en faïence de Montigny ont d’original et novateur, le naturel impressionniste des décors ainsi que le procédé pictural adapté à la technique de la céramique.

. Fin 19e siècle
. Faience impressionniste de Montigny
. Bronze doré

Hauteur : 60 cm
Diamètre : 17 cm
Prix 4800 €

A découvrir aussi