L’œil du collectionneur par Jean-luc Ferrand

Les émaux CLOISONNES

jeudi 2 juin 2016, par Barbara Cogollos

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La technique des émaux cloisonnés est une technique de fabrication de bijoux, vases et autres objets de décoration en émail, elle consiste à cerner le contour de motifs décoratifs sur une surface grâce à de fines lamelles d’or, de cuivre ou de tout autre métal afin d’appliquer à l’intérieur des émaux colorés. Après cuisson les pièces ainsi obtenues sont soigneusement poncées afin d’obtenir une polychromie soutenue et rehaussée par la teinte des lamelles de métal. Une autre technique surtout utilisée en Andalousie au cours du XIVeme siècle consiste à remplacer les lamelles de métal par de fines cordelettes trempées dans la cire et la poudre de manganèse, ces dernières brûlant à la cuisson, les émaux restent parfaitement délimités mais sans la mince épaisseur de métal les séparant.

De nos jours on ignore encore son origine exacte, certains textes mentionnent une technique qui semble similaire chez les anciens égyptiens mais les premières apparitions avérées d’émaux cloisonnés remontent à l’époque de Byzance et de l’empereur Constantin.

La technique fût ramenée en Europe par les Croisés qui, après le pillage de Byzance, emportèrent avec eux des fragments de l’autel de la basilique Sainte Sophie. Ces fragments émaillés émerveillèrent les occidentaux, particulièrement les vénitiens qui firent alors venir des artisans de Byzance afin d’apprendre la technique du cloisonné. La renommé du cloisonné fût si grande que pendant un temps on utilisa cette technique pour imiter les cabochons de pierres dures sur les différents objets de culte ou d’apparat. La technique fût redécouverte par les hollandais au XVIIeme siècle et reste inchangée depuis.

A découvrir aussi