The eye of the collector by Jean-luc Ferrand

L - M - N - O

Sunday 21 February 2016, by Barbara Cogollos

All the versions of this article: [English] [français]

L

laque, lacquer, n.f. Résine recueillie sur les rameaux de certains arbres et destinée à diverses utilisations industrielles, dont la plus connue servant à fabriquer le vernis.

JPEG - 35.6 kb
© JLF Antiquités – Meuble d’entre deux à hauteur d’appui de style Louis XVI laque japonaise circa 1880

laque, lacquer, n.m. nom donné à des objets fort différents revêtus d’un brillant vernis dans la composition duquel entrent des résines; l’application du vernis est précédée de maints polissages et de séchages renouvelés. Provenant sans doute de Chine, l’art du laque a été importé au japon, qui l’a conduit à son plus haut de perfection.

lavis, wash drawing, n.m. Technique picturale consistant à n’utiliser qu’une seule couleur (aquarelle ou encre de chine) qui sera ensuite diluée pour obtenir différentes intensités de couleur. Existe aussi la gravure au lavis consistant à obtenir sur une estampe ou une lithographie les effets du dessin au lavis.

loupe, burr, n.f. Excroissance fibreuse recouverte d’écorce qui se développe sur les troncs et les branches d’arbres. Les menuisiers et les ébénistes ont tiré parti de cette maladie accidentelle du bois afin de s’en servir comme un élément de décoration.

JPEG - 13.1 kb
© JLF Antiquités – Loupe d’amboine

M

madrure, n.f. Ensemble des veinures du bois.

malachite, n.f. Pierre de carbonate de cuivre, d’un beau vert vif viné de rubans blancs, tendre et fragile, utilisée à partir du XVIIème siècle. Elle est plus agréable sur des objets de petite dimension : perles de colliers, oeufs décoratifs, coupes, petits coffrets montés de bronze doré.

JPEG - 66.1 kb
Malachite

marouflé, se dit d’une peinture sur toile appliquée sur un mur, un panneau, une boiserie.

JPEG - 37.2 kb
© JLF Antiquités – Paire de broderie sur soie marouflée 19ème siècle

marqueterie, marquetry, n.f. Procédé décoratif employé en ébénisterie pour réaliser des compositions avec des pièces de bois de diverses couleurs juxtaposées sur un bâti. La marqueterie est une technique d’assemblage à plat, à la façon d’un puzzle.

JPEG - 38.9 kb
© JLF Antiquités – Décor de marqueterie de fleurs d’un meuble d’entre deux à hauteur d’appui de style Louis XVI 1880

mascaron, n.m. Ornement décoratif en forme de visage humain, animal ou grotesque, que l’on voit fréquemment au milieu d’une corniche d’armoire, au linteau d’une fenêtre, à la ceinture d’une armoire.

JPEG - 102.5 kb
© JLF Antiquités – Bureau de style Louis XV en marqueterie Boulle époque Napoléon III

N

nautile, nautilus, n.m. Gros coquillage nacré, en forme de conque, que l’on trouve dans l’océan Indien. Sa forme, ses dimensions importantes et surtout sa nacre irisée ont incité les orfèvres à le monter en objet décoratif.

JPEG - 5.4 Mb
Nautile

O

oeil-de-boeuf, n.m. Horloge murale dont la caisse est de forme ronde ou ovale. Ce modèle eut plus de succès dans les pays anglo-saxons qu’en France, où on lui préféra les cartels.

ondé, se dit du veinage du bois formant des dessins ondulants, en bandes parallèles.

ormoulu, n.m. Or pur, réduit en poudre, que l’on amalgame au mercure pour procéder à la dorure de l’argent, du bronze, ou du cuivre. Au XVIIIème siècle, ce terme s’appliquait plus précisement aux bronzes dorés.

JPEG - 23.2 kb
© JLF Antiquités – Petite table coiffeuse marquetée de style Louis XV d’époque 1900

Also discover