L’œil du collectionneur par Jean-luc Ferrand

CHRISTOFLE Charles (1805-1863)

mercredi 31 mars 2010, par Barbara Cogollos

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Après avoir créé une maison de bijouterie et joaillerie, il fonda la maison d’orfèvrerie et acquit en 1842 et 1843 les brevets pour la dorure et l’argenture galvaniques.

Il est vrai que cette maison d’orfèvrerie ne rentre pas dans notre étude, mais Christofle a aussi présenté aux Expositions universelles de 1867 et 1878 des meubles exceptionnels.

Pour plus d’information consultez : Le mobilier français du XIXe siècle- dictionnaire des ébénistes et des menuisiers. Denise Ledoux-Lebard. Ed. de l’amateur.

A découvrir aussi